Pour accéder au site biocoop, cliquez sur le logo.
Pour accéder au site biocoop, cliquez sur le logo.

 

Bienvenue

sur

notre

site

internet!!

            Biocoop fête les vins et les fromages bio !

Salers, Côte du Rhône, tomme bleue … Des noms qui fleurent bon le terroir ! En septembre, Biocoop met à l’honneur son offre de vins et fromages bio, en magasin. L’occasion d’en apprendre un peu plus sur ces produits, fleurons du patrimoine gastronomique français.

 

Le plateau de fromages – Édition 2018

 
Pour garnir et enrichir chaque année son plateau de fromages, Biocoop travaille au quotidien avec des éleveurs et transformateurs de lait sur la ferme, des groupements de producteurs ou encore des laiteries.
Cette année, pas moins de 17 fromages ont été sélectionnés dans le cadre de la Fêtes des vins & fromages, qui aura lieu du 4 au 25 septembre.

Parmi les produits retenus, pas moins de six variétés de fromage sont présentes :

  • Les fromages frais : Caciocavallo (lait de vache – origine Italie, à la saveur douce et délicate)
  • Les pâtes molles : Crémeux des Aldudes (lait de vache – arômes lactiques et goût noisette), Livarot AOP (lait de vache – parfum intense et mature), pérail de brebis (doux et fondant), Gaperon Ail poivre (lait de vache – forte saveur d’ail et de poivre)
  • Les pâtes pressées cuites : Grana padano AOP (lait de vache – doux et fruité)
  • Les pâtes pressées non cuites : Salers AOC (lait de vache – ferme et fondant), Gouda vieux, Bournette (lait de vache – goût beurré avec pointe de noisette), pavé de brebis (note lactée et beurrée), tomme de brebis aux graines de Fenugrec (goût légèrement sucré rappelant la noix)
  • Les pâtes persillées : Bleu du Queyras (lait de vache – goût doux et boisé), Bleu de chèvre (très doux), la tomme bleue de brebis Lou Passou (pâte persillée à la saveur typique du penicillium roqueforti)
  • Les fromages de chèvre : Sainte-Maure cendrée (douce et subtile)

Bon à savoir

 
Pâte molle, dure, pressée, persillée ou non cuite… Les fromages bio présentent une grande variété de productions. A la différence des élevages conventionnels, leur saisonnalité influe sur ce type de productions. Pour preuve, le lait utilisé pour la fabrication des fromages de chèvre et de brebis est naturellement plus abondant au printemps, du fait des naissances concentrées à la fin de l’hiver.

Quelques actualités....

Biocoop dévoile sa nouvelle identité La bio nous rassemble !

6 septembre 2018. Biocoop écrit une nouvelle page de son histoire. Avec la refonte de son nouveau logo, l’entreprise coopérative – à travers son D.G. Orion Porta, prend la parole pour rappeler ce qui a fait – et aujourd’hui encore – sa réputation.

A l’occasion du lancement de la nouvelle identité de Biocoop, Orion Porta, Directeur Général de Biocoop SA, répond à nos questions pour comprendre ce qui a motivé ce changement d’image au sein du réseau.

 

Pouvez-vous rappeler ce qu’est ‘la bio selon Biocoop’ ?

 
« La bio selon Biocoop, c’est une promesse adressée aux consommateurs. C’est les inviter à consommer mieux et ensemble grâce à de bons produits bio, une exigence de qualité partagée aussi bien par l’enseigne, les producteurs locaux que les clients pour proposer le meilleur de la bio paysanne – à savoir, une qualité produit 100% bio, sans OGM, de saison, le plus souvent locale, reflet de la biodiversité des terroirs, au-delà des seules normes du ‘bio’. Et, des équipes passionnées qui conseillent, transmettent, et sensibilisent leurs clients au sein des magasins ».

 

Qui se cache derrière le « nous » de La bio nous rassemble ?

 
« Notre nouvelle signature La bio nous rassemble évoque ce qui fait le succès de la coopérative, au-delà de la notion de bio. Aujourd’hui, ce qui nous intéresse dans l’aventure de la bio et ce que nous voulons porter, ce sont les enjeux de collectif, de coopératif et de construction à plusieurs. La bio nous rassemble met en lumière les engagements de réseau militant, responsable et citoyen ».

 

Et les consommateurs dans tout ça ?

 
« Ils sont au cœur de la démarche de Biocoop ! La modernité de notre nouvel univers est de répondre aux souhaits des clients. En prenant le parti pris de conserver ce qui fait la spécificité du réseau – à savoir : son approche filière et producteurs – Biocoop veut se démarquer de la concurrence, montrer qu’elle n’est pas une enseigne comme les autres ».

  

Etre plus à l’écoute des consommateurs, c’est aussi être moins militant ?

 

« Si Biocoop prend le virage d’une commercialité assumée, il n’en reste pas moins un réseau coopératif militant, qui œuvre pour une consommation plus responsable et citoyenne. Notamment à travers l’animation d’une communauté d’acteurs, du producteur au consommateur, engagés pour faire émerger des alternatives sociales, écologiques, équitables et durables ».

 

Explication nouveau logo

 

 

Les semences paysannes en question

 

Vous en avez certainement entendu parler mais savez-vous ce que sont les semences paysannes ? Définition, mode d’utilisation, réglementation… petit récap’ sur ces petites graines qui participent au renouvellement de la biodiversité cultivée.

 

Qu’est-ce qu’une semence paysanne ?

Il s’agit de semences ou plants issus d’une population ou d’un ensemble de populations dynamiques reproductibles par le cultivateur, sélectionnées et multipliées avec des méthodes non transgressives, dans les champs, jardins et autres vergers conduits en agricultures paysanne, biologique ou biodynamique. Les particularités de ces semences et plants de « population » reposent sur trois points essentiels : une pollinisation libre (avec la possibilité d’être ressemées d’une année sur l’autre), des variétés gustatives et une diversité génétique (leur caractère peu stable et homogène leur permet de s’adapter à tout type de sol et de climat. Et ainsi, tirer profit des potentielles interactions avec les autres plantes).
Pour finir, ces semences sont « librement échangeables dans le respect des droits d’usage définis par les collectifs qui les font vivre ».

 

Dans quels cas peut-on les utiliser ?


Un jardinier amateur a le droit d‘utiliser, d’échanger et de vendre des semences paysannes uniquement pour l’autoconsommation. A ce jour, les paysans ont le droit de vendre leur récolte mais pas leurs semences, réduites à l’échange uniquement (loi n° 2011-1843 du 8 décembre 2011 relative aux certificats d'obtention végétale).

 

A quand la commercialisation des semences paysannes ?

 

Depuis 1981, la vente de semences paysannes étaient strictement interdites, car non inscrites au Catalogue Officiel français des espèces et variétés de plantes cultivées. A compter de 2021, ce ne sera plus le cas. En avril dernier, le parlement européen a autorisé les paysans à commercialiser leurs graines (fruits, légumes et céréales) non répertoriées au Catalogue. Une bonne nouvelle pour la biodiversité et le développement de l’agriculture biologique.

 

Biocoop et le Réseau Semences Paysannes

 
Engagé en faveur de la biodiversité et du droit à la souveraineté alimentaire, Biocoop soutient le Réseau Semences Paysannes, depuis 2014, à travers diverses actions, allant du financement de production de légumes issus de semences paysannes en partenariat avec des groupements de producteurs, à la commercialisation de fruits et légumes en magasins.

 

 

 

  Notre

 

poissonnier

 

est présent le

 

samedi matin

 

de 9h à 13h!!!

 

 

 

 

 

 

Biocoop rassemble plus de 335 magasins bio autour d’un objectif commun : le développement de l'agriculture biologique dans un esprit d'équité et de coopération.

Leader de la distribution alimentaire biologique, Biocoop s’illustre aussi par ses produits du commerce équitable et par un choix très étendu d’éco-produits et de cosmétiques.

 

 

Principes fondateurs

 

Biocoop est avant tout un réseau d’acteurs indépendants, militants, engagés. Pour affirmer leurs principes fondateurs, les magasins Biocoop ont établi une charte sur laquelle repose l'ensemble de leurs activités. Esprit de coopération et développement d'une agriculture biologique durable, transparence et équité des relations commerciales, qualité des produits et participation des consom'acteurs sont les piliers d'un texte fédérateur pour les acteurs du réseau.

 

 

 

L’exigence au cœur de notre métier

 

Afin d’offrir le meilleur à ses consom’acteurs, le réseau Biocoop porte une attention toute particulière à la qualité des ses produits. Cette exigence se traduit dans les spécifications de notre cahier des charges, plus exigeant que celui de l’agriculture biologique sur de nombreux points.

Cette exigence s’applique sur le plan environnemental, social et nutritionnel.

 

 

 

La solidarité : l’une de nos valeurs fondamentales

 

Depuis sa création, Biocoop s'engage fortement aux côtés des acteurs de la bio en France. Au delà de son rôle de distributeur, Biocoop est acteur de la structuration des filières agricoles biologiques.

 

En partenariat avec des groupements de producteurs bio, Biocoop construit des filières de proximité, dans un esprit de solidarité, d’équité et de pérennité. Au travers de la démarche Ensemble, Solidaires avec les producteurs, le réseau s’engage auprès des producteurs sur les prix et les volumes (contractualisation, planification de la production et lissage des prix).